mercredi 21 octobre 2020
Annonce CINEMED2020

Rassemblé-e-s, envers et contre tout

Dans toute la France, de multiples rassemblements en hommage au professeur d'histoire-géographie de Conflans Sainte-Honorine (Yvelines), Samuel Paty, se sont tenus dimanche à 15h. Dans les grandes villes, à Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Montpellier... comme dans les villes moyennes. Illustration à Martigues, dans les Bouches-du-Rhône.
Accueil Médias

Médias

Le terme média désigne tout moyen de distribution, de diffusion ou de communication, d’œuvres, de documents, ou de messages écrits, visuels, sonores ou audiovisuels (comme la radio, la télévision, le cinéma, Internet, la presse, les télécommunications, etc.). Ce terme est souvent utilisé comme l’abréviation du terme anglais mass-media ou médias de masse en français.

L’expression médias de masse désigne les médias qui ont acquis une diffusion à grande échelle pour répondre rapidement à une demande d’information d’un public vaste, complétée dans de nombreux cas par une demande de distraction. La plupart des entreprises dites de média emploient des journalistes et des animateurs de divertissement. Ils recueillent dans un premier temps des informations auprès de sources d’information, en leur assurant la protection des sources d’information, ce qui leur permet d’acquérir une audience, et valorisent, dans un second temps, leur audience par la vente d’espaces publicitaires. À côté de ce modèle dominant, les chaînes de téléachat et les périodiques ne diffusant que des petites annonces et publicités sont aussi considérés comme des médias.

Dans les pays industrialisés, où les médias se sont largement développés, ils sont majoritairement détenus par de grands groupes industriels dont les dirigeants, proches du pouvoir politique, sont régulièrement critiqués pour instrumentaliser l’information à des fins partisanes plus ou moins reconnues (thèse de la « fabrication du consentement »). Mais l’avènement d’internet, des TIC signe celui des médias alternatifs (blogs, réseaux sociaux…). L’information n’est plus alors forcément soumise aux règles déontologiques, notamment celle de la vérification par les faits, la multiplication et l’ampleur des hoax inaugurant selon certains une nouvelle « ère » : l’ère post-vérité.

Source Wikipédia